Quel est votre type de métabolisme ?

Santé
April 7, 2019

Nous avons tous un ami ou un proche qui mange tous les jours au Mc Donalds et se goinfre de barres chocolatées et de bonbons durant la journée. Et malgré cet énorme apport calorique journalier, il reste maigre et ne prend pas un kilo de gras ! A l’opposé, nous avons aussi tous un ami, un peu grassouillet ou en surpoids, qui à chaque fois qu’il mange un plat calorique va prendre du poids.

La différence entre ces 2 amis ? C’est leur métabolisme.

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Le métabolisme est un ensemble de réactions chimiques qui se déroulent au sein de notre corps, pour faire fonctionner nos organes. En nutrition : c’est la capacité de notre organisme à transformer ce que nous mangeons en énergie pour le bon fonctionnement de notre corps.

Le métabolisme est constitué de deux mécanismes opposés :

  • le catabolisme : il permet d'extraire l'énergie des nutriments, par dégradation des molécules énergétiques (glucides, lipides, protéines) pour s’en servir comme énergie ou blocs de construction des cellules.
  • l'anabolisme : il permet de synthétiser les constituants nécessaires à la structure et au bon fonctionnement des cellules et des muscles.

Quand il s’agit de bruler des calories, Il faut également prendre en compte les 2 types de métabolisme que notre corps contient : le métabolisme basal et le métabolisme en activité.

Le métabolisme basal

Le métabolisme basal est l'ensemble des réactions qui permettent de maintenir l'organisme en vie. Il permet d'assurer la respiration, les battements de cœur, l'alimentation du cerveau, la température corporelle, la digestion...

Le métabolisme basal dépend de nombreux facteurs :

  • la taille ;
  • le poids ;
  • l'âge ;
  • le morphotype (voir définition ci-dessous) ;
  • le sexe

Notre besoin calorique journalier est généralement situé autour de 1.200 à 2.000 kilocalories, devant être apportées par l'alimentation. Le surplus de kilocalories consommées est alors stocké ou doit être éliminé par l'activité physique. En cas de carence alimentaire (régime trop sévère), le métabolisme basal se modifie. Il apprend à consommer moins et à stocker davantage, d'où une prise de poids plus importante à la fin du régime.

Le métabolisme en activité

Le métabolisme en activité correspond à l'augmentation du besoin énergétique, nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme lors de l'exercice physique. De l'énergie supplémentaire est en effet consommée par les muscles en activité, mais cette énergie dépend de l’intensité et de la durée de l’activité.

Les différents types de morphotypes

Afin de perdre du poids efficacement et surtout de ne pas le reprendre, il est important de connaitre son morphotype.

Qu’est ce qu’un morphotype ?

Un morphotype est une caractéristique physique, génétique, qui définit la morphologie (l'apparence, en fonction de son squelette) d'un individu, mais aussi son caractère et son métabolisme (rapide, lent, … ).

Selon leur morphotype, certaines personnes vont être grandes, élancées, avec des muscles longs, tandis que d'autres auront un profil plus trapu avec des muscles plus ronds. De la même façon, certaines personnes restent plus facilement minces quel que soit leur régime, tandis que d'autres auront tout le mal du monde à perdre quelques kilos.

On compte trois types de morphologie : le type ectomorphe, endomorphe et mésomorphe. Chaque morphotype possède des caractéristiques physiques spécifiques dont l'origine est génétique.

L’ectomorphe

L’ectomorphe dispose d’un métabolisme très rapide, qui brule instantanément les graisses. Il lui est difficile de prendre du poids. Sa silhouette est plutôt fine et élancée avec des épaules étroites. L’ectomorphe possède des membres longs, et est souvent plus grand. Il possède le squelette le plus fin des 3 morphotypes. Pour ces raisons, l’ectomorphe est mince voir maigre. Son métabolisme rapide est souvent associé à un tempérament nerveux.

Le mésomorphe

Le mésomorphe bénéficie du meilleur métabolisme. Il possède un squelette large et un corps naturellement plus musclé. Son corps est propice à la musculation, naturellement doté d’un physique musclé, le mésomorphe présente généralement un buste en V. Celui-ci absorbe mieux les calories que l’ectomorphe, sans pour autant les assimilés en graisse comme l’endormophe. Côté personnalité, le mésomorphe a un tempérament assez énergique et vif. Ils sont considérés comme courageux, mais peuvent aussi se montrer autoritaires, parfois agressifs et plus enclins à la prise de risques que d’autres.

L’endomorphe

Plus petit et trapu, un endormorphe a souvent une plus grande tendance à développer une certaine corpulence et à stocker la graisse. L’endormophe cherchera souvent à perdre ses kilos en trop, sa caractéristique d’accumulateur de graisse engendrant rapidement un surpoid. Son métabolisme est caractérisé de lent car son métabolisme a du mal à bruler les graisses. L’endormophe est propice à la prise de muscle, il developpera de la force brut plus rapidement que n’importe quel autre morphotype. Si il apprend les exercices appropriés, il deviendra le plus costaud des trois morphotypes. D’un tempérament plutôt sociable et jovial, les endomorphes sont souvent assez extravertis et se font des amis facilement.

Matt
By Matt

Calculer votre IMC

Utilisez notre calculateur en ligne pour vérifier votre indice de masse corporelle (IMC) et déterminer si vous avez un poids idéal.